L'Esprit des Lettres : le père Thierry-Dominique Humbrecht pour son livre "L'évangélisation impertinente" (Parole et Silence).

Conférences - Approfondissement - Formation - Les Mercredis de l'IFT -

Conférences - Approfondissements - Formation - Les Mercredis de l'IFT - 

Par l'abbé Erwan Barraud
Révélation : "Je crois en... quelqu'un" 1/3
Adhésion : « Heureux ceux qui croient sans avoir vu » 2/3
Vie : « Jésus oui, l’Eglise non ? » 3/3

Fr. Norbert-Marie Sonnier, op
«Crois pour comprendre. Comprends pour croire» (Saint Augustin) 1/3
"Les philosophes peuvent-ils (vraiment) connaître Dieu ?" 2/3
« S’élever vers la contemplation de la vérité. » (St J-P II) 3/3

Par Mgr Pierre d'Ornellas
"Pourquoi attendre encore un Messie ?" 1/3
"La miséricorde se fait chair. Comment en vivre ?" 2/3
"Noël : Une lumière originale pour aujourd'hui ?"

Le Séminaire Saint Yves, dans les pas de Quentin

Soirée avec les Chrétiens d'Orient à Saint-Grégoire

Messe du soir de Noël

Vêpres solennelles de la Nativité

Bénédiction Urbi et Orbi : les voeux de fraternité du Pape François

Messe de l'Aurore

OFFICES DE NOEL 2018





NOËL 2018
Nativité du Seigneur









Lundi 24 décembre 2018
Messe de la Nuit de Noël
17 H 00 : Messe des Familles, église Saint Pierre à La Chapelle Chaussée
Veillée et Messe solennelle de la Nuit de Noël
19 H 30 : Messe solennelle en l'église de la Sainte Trinité à Tinténiac


Mardi 25 décembre 2018
Messes du Saint Jour de Noël
         
09 H 00 : Messe de l'Aurore, église de St Brieuc des Iffs
10 H 05 : Laudes du Saint Jour de Noël
10 H 30 : Messe du Jour de Noël, église de la Sainte Trinité à Tinténiac



Vivre le sacrement de la réconciliation et recevoir le pardon du Seigneur

samedi 22 de 10 h 30 à 12 h 15, église de la Ste Trinité, Tinténiac.
Lundi 24 de 11 h 00 à 12 h 00, église de la Sainte Trinité, Tinténiac


Messe de la nuit de Noël 2018

Messe de Noël pour les familles (2018)

Temps de l'Avent et de Noël : des éléments pour se préparer !

Et ça nous sépare de plus en plus (vidéo)

Le Temps de l'Avent
Le cardinal Jean Marie Lustiger présente (audio) :
  • le Temps de l'Avent  ICI 
  • Se préparer à la Nativité du Seigneur ICI 
(source : Instut Jean Marie Lustiger)

Lectures bibliques du Temps de l'Avent (Année B)
1er Dimanche        2ème Dimanche       3ème Dimanche    4ème Dimanche

Lectures Bibliques du Temps de l'Avent (Année C)
1er Dimanche        2ème Dimanche   3ème Dimanche     4ème Dimanche

Catéchèse 

Pour les enfants
Croire en Dieu (Vidéo)                                      L'Attente du Messie (Vidéo)
Les Prophètes de l'Avent (Vidéo)                      Saint Joseph (Vidéo)
Les Anges (Vidéo)                                             Marie, notre Mère (Vidéo)
L'Avent, une attente féconde                             Pour une Eglise Sainte (Vidéo) : péché et conversion
Pour les autres...
Ce qu'est l'Avent en vidéo

Elisabeth et la Vierge Marie (Vidéo)                  Pourquoi fait-on des crèches (Vidéo)
La crèche et la croix (Vidéo)                               Les Evangiles de l'Enfance (Vidéo)
Marie et Joseph (Vidéo)                                      Sauveur (Vidéo)
Le Messie (Vidéo)                                               Pourquoi Noël est-il fêté le 25 décembre ?
L'âne de la crèche a-t-il fait carrière ?(humour) par le cathologue (Vidéo)
L'Avent dans le Temps liturgique                        L'Année liturgique

Hymne pour le Temps de l'Avent, en écoute

O Viens Jésus O Viens Emmanuel                   Vienne la Rosée
Rorate caeli desuper                                         Toi qui viens pour tout sauver
Venez Divin Messie                                         Veni Veni Emmanuel

Office des Vêpres

Temps de la Nativité du Seigneur

A social network Christmas

Cantiques de Noël 

Adeste Fideles                            

Vivre l’Avent avec Internet


 Internet peut nous aider à vivre ce temps important de l’Avent ! 
Du calendrier de l’Avent en ligne à une préparation plus spirituelle, de nombreuses propositions existent… 
et remportent toujours plus de succès chaque année : 
L’Avent dans la Ville, par exemple, compte aujourd’hui plus de 100 000 inscrits !

Voeux de Noël de Mgr Pierre d'Ornellas

La différence entre Jésus et les autres fondateurs de religions

Est-ce qu'on peut prouver l'existence de Dieu ?

Comment Dieu s'est-il révélé ?

Raison et christianisme contemporain. Vigiles de l'espérance (1)

Pommes de terre à la bretonne et oeufs cocotte de « chez moi »

L'Orthodoxie, ici et maintenant - Prier avec les moines du Mont Athos

Attentat à Strasbourg : réaction de Mgr Ravel

Veillée de prière pour les victimes de l'attentat de Strasbourg

2e dimanche de l'Avent C - Intégrale

Messe du 9 décembre 2018

Gilets jaunes : « Seul le dialogue construit le lien social » par Mgr d’Ornellas

Gilets jaunes : « Seul le dialogue construit le lien social » par Mgr d’Ornellas
Publié le 08 décembre 2018  

    
Dans une tribune publiée dans Ouest France du 8 décembre 2018, Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, s’interroge sur les causes du mouvement des Gilets jaunes et appelle à un dialogue qui « construit le lien social » et qui « élève l’Homme ».

"Le mot « dialogue » a été prononcé. Il est possible. Il est une chance pour la paix. Il est une force pour tous, sans exception. N’en faisons pas un jeu de dupe. Ne le méprisons pas.

La forte colère de tant de Françaises et de Français oblige au dialogue. La violence aveugle qui frappe des symboles de la République et de notre démocratie le rend urgent. Cette violence et cette colère expriment une souffrance et un désespoir qui appellent une réponse. Mais laquelle ? Et pour quelles fractures ? Fracture entre les Français, fracture entre le peuple et ses dirigeants, fracture entre le travail et la vie ?

Impossible de trouver la juste réponse sans un dialogue constructif ! Celle-ci ne viendra pas d’en haut seulement. Ni exclusivement d’en bas où la diversité est grande. C’est ensemble qu’il faut chercher la juste voie pour le bien de tous. Dans un vrai dialogue, nul ne prétend avoir la solution qui s’imposerait aux autres. Chacun vient au dialogue avec son expertise qui s’enrichit de celle d’autrui. Laissons-nous rassembler par le dialogue.

Certes, il y a une crise ! Laquelle ? Crise due à une nouvelle logique de classes : la « France périphérique » et la « France urbaine » ? La France de ceux qui travaillent pour produire et la France des startups ? Mais le développement économique a-t-il à lui seul la vertu d’entrainement pour toute la société ? Cette crise ne reflète-t-elle pas un mal-être plus profond que la question du pouvoir d’achat ? N’est-elle pas un appel à une authentique reconnaissance des personnes et à une juste solidarité collective ? Ne vient-elle pas d’une vision du progrès envisagé comme une fin en lui-même sans point de départ ni point d’arrivée ?

Nous devons innover en inventant la construction d’une société plus fraternelle et inclusive, moins jacobine et davantage attentive aux différences perçues comme des chances pour tous, aux territoires et à leur capacité créatrice, aux diverses sollicitudes envers les plus pauvres dont la parole est à écouter. Si la France est une communauté de destin, elle ne se définit pas comme une simple addition d’homo oeconomicus, ni comme un ensemble replié sur lui-même.

Redéfinissons ensemble nos valeurs communes sur lesquelles édifier notre fraternité. Cherchons ensemble la justice sociale dont le fruit est la paix. Discernons ensemble les enjeux cruciaux actuels, comme ceux de l’écologie et de la migration. « Tout est lié », dit justement le pape François.

Ne refusons pas le dialogue. L’empêcher relève du mépris envers celles et ceux qui sont en colère. En responsabilité de gouverner ou de représenter des secteurs de la société, le dialogue n’est jamais une faiblesse pourvu qu’on y cherche sincèrement le bien de tous pour aujourd’hui et demain. La violence ne mène à rien. Le dialogue est toujours fructueux. Les corps intermédiaires y ont une place indispensable. Ne faut-il pas les encourager pour que tout citoyen s’y sente légitimement représenté ? Le dialogue est alors efficace : il construit le lien social, il élève l’Homme".  Mgr Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et St Malo

Veillée de prière en communion avec les martyrs d'Algérie

Prière à la Vierge Marie avec le Pape François

Parole de Mgr d’Ornellas : les bienheureux martyrs d’Algérie


« La sainteté est le plus beau visage de l’Église. » Ce propos du pape François s’est illustré en Algérie. La béatification de Mgr Pierre Claverie et de ses 18 compagnons, le 8 décembre 2018 à Oran (Algérie), dévoile la beauté de l’Église.

Paru dans Église en Ille-et-Vilaine n°303 – Décembre 2018

Cette beauté est souvent masquée par les voiles, plus ou moins noirs de nos péchés, que nous posons sur l’Église, notre Mère. Cette beauté demeure aussi cachée en raison de la cécité des regards trop habitués ou enclins à voir les grandeurs qui brillent, souvent de façon artificielle, superficielle ou éphémère. Saint Paul n’a-t-il pas senti cette inclination erronée : « N’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est simple. » (Romains 12,16)

La béatification a lieu en terre d’Algérie !

Cela a un sens particulier. Petite Église par le nombre, elle vit dans une grande simplicité la proximité avec les frères et sœurs musulmans, partageant leurs joies et leurs souffrances. Au milieu d’eux, elle tâche de vivre l’amour pour Dieu et pour le prochain. Sans espoir de vocations, elle garde l’espérance en Dieu, le maître de l’histoire. Assurée dans sa foi au Christ, elle porte un regard de bonté sur chacun d’eux car elle sait que Dieu aime chacun. Habitée par l’Évangile, elle porte ainsi témoignage de Celui qui est venu pour tous : Jésus, « doux et humble de cœur », l’unique Sauveur du monde.
Le P. Alain Dieulangard, que Mgr d’Ornellas a bien connu,
conscient des risques pris en Algérie, écrivait :
« Comme les apôtres sur le lac, nous n’avons plus
qu’à crier vers le Seigneur pour le réveiller…
L’avenir est entre les mains de Dieu. »

J’ai bien connu l’un des dix-huit béatifiés, le père Alain Dieulangard, père blanc.

Il venait chaque année se reposer et prier à Notre-Dame de Vie. En effet, sa sœur, Madeleine, y vivait. Je me souviens du regard serein et du large sourire du père Alain. Je revois son recueillement avec ses yeux fermés. J’entends sa voix basse et me remémore son humble effacement. S’échappait de lui une Présence à laquelle il était livré. Se devinait en lui une espérance pleine de silence devant le mystère de la si petite présence chrétienne face à la violence qui pouvait surgir à tout instant.

Sans difficulté, je reconnais le père Alain dans le témoignage donné par Amar : « Quand le Père Alain commence à me parler de Dieu, je me rappelle qu’il ferme les yeux et, avec douceur, il lâche ses mots à voix si basse qu’il me faut tendre l’oreille : il faut aimer Dieu notre Père, notre refuge et notre vie, en aimant aussi nos frères dans le Seigneur Jésus- Christ ; c’est ce qu’il nous répète sans cesse. »

Né à Saint-Brieuc le 21 mai 1919, le père Alain fut assassiné le 27 décembre 1994.

Avant sa mort, il écrit : « Comme les apôtres sur le lac, nous n’avons plus qu’à crier vers le Seigneur pour le réveiller… L’avenir est entre les mains de Dieu. »

Le père Alain est qualifié d’« homme de Dieu, recherchant l’absolu », mais humblement, discrètement, doucement…
Le père Alain est qualifié d’« homme de Dieu, recherchant l’absolu », mais humblement, discrètement, doucement… Il est reconnu comme martyr ainsi que les 18 autres béatifiés. Ils ont versé leur sang sur la terre où vivent les Algériens. L’un d’eux, musulman, a mêlé son sang à l’un des martyrs : le chauffeur de Mgr Claverie. Ils sont signe de l’amour de Dieu qui « a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils » (Jean 3,16). Oui, Dieu a « donné » son Fils unique aux fils et filles d’Algérie. Quel amour du Père dans ce don ! Quel amour du Fils, né de Marie, Jésus, pour les Algériens à qui il a été envoyé et demeure présent par son Église !

Ces dix-neuf martyrs, fils et filles de cœur de l’Algérie, attestent que l’Église y est « sacrement de la charité du Christ », comme l’y a invité le pape François. Mgr Pierre d'Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et St Malo