Satan présente les choses comme bonnes mais il veut détruire l'homme (Vidéo)



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE
Lundi 29 septembre 2014

 (L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 42 du 16 octobre 2014)

Anges et démons

La lutte contre les projets habiles de destruction et de déshumanisation menés par le démon est «une réalité quotidienne». Et si nous nous mettons à l’écart, «nous serons vaincus». Mais nous avons la certitude de ne pas être seuls dans cette lutte, parce que le Seigneur a confié aux archanges le devoir de défendre l’homme. C’est précisément le rôle de Michel, Gabriel et Raphaël que le Pape François a rappelé lors de la Messe célébrée le jour de leur fête. Le Pape a immédiatement souligné que «les deux lectures que nous avons écoutées — celle du prophète Daniel (7, 9-10.13-14) et celle de l’Evangile selon Jean (1, 47-51) — nous parlent de gloire; la gloire du ciel, la cour du ciel, l’adoration dans le ciel». Donc «il y a la gloire» et «au milieu de cette gloire il y a Jésus Christ». Daniel dit en effet: «Je contemplais, dans les visions de la nuit.

Les chrétiens vaniteux sont des bulles de savon (Vidéo)




MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE
Jeudi 25 septembre 2014


(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 41 du 9 octobre 2014)

J’ai épluché l’oignon

Partout, il y a de nombreux « chrétiens qui se pavanent », malades de vanité, qui « vivent pour paraître et se faire voir ». Ils finissent ainsi par transformer leur vie en « une bulle de savon », belle mais éphémère, en se promenant avec trop d’artifices et peut-être aussi en cherchant à paraître importants en brandissant « des chèques pour les œuvres de l’Église », ou en rappelant qu’ils sont « parents de tel évêque ». Mais ce faisant, ils vivent une vie de mensonge, en se faisant eux-mêmes des illusions. Ce qui compte, en revanche, c’est « la vérité, la réalité concrète de l’Évangile ».

Méditation du Pape François : écouter la Parole de Dieu et la mettre en application (Vidéo)

"Il y a deux conditions pour suivre Jésus : 
écouter la Parole de Dieu et la mettre en application... c'est simple, la vie chrétienne"



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE
Mardi 23 septembre 2014



(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 41 du 9 octobre 2014)

Deux conditions

La Parole de Dieu n’est pas une « bande dessinée » à lire, mais un enseignement à écouter avec le cœur et à mettre en pratique dans la vie quotidienne. Un engagement accessible à tous, parce que, bien que « nous l’ayons rendue un peu difficile », la vie chrétienne est « simple, simple » : en effet, « écouter la parole de Dieu et la mettre en pratique » sont les deux seules « conditions » placées par Jésus à ceux qui veulent le suivre.

la Résurrection accomplit l'identité chrétienne (Vidéo)



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE
Vendredi 19 septembre 2014

 (L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 41 du 9 octobre 2014)

Peur de ressusciter

L’identité chrétienne ne s’accomplit pour nous qu’avec la résurrection, qui sera « comme un réveil ». C’est pourquoi le Pape François a invité à « être avec le Seigneur », à marcher avec lui comme des disciples, de manière à ce que la résurrection commence déjà ici et maintenant. Mais « sans peur de la transformation qu’aura notre corps à la fin de notre parcours chrétien ». C’est précisément sur l’essence de la résurrection que le Pape a centré son homélie, en s’inspirant du passage de la première Lettre de saint Paul aux Corinthiens (15, 12-20) proposée par la liturgie. L’apôtre « doit faire une correction difficile à cette époque: celle de la résurrection ».

Le Sacrement du Baptême (Vidéo)


Le baptême par KTOTV

Catéchèse du Pape François sur le Sacrement de baptême

PAPE FRANÇOIS AUDIENCE GÉNÉRALE Place Saint-Pierre Mercredi 8 janvier 2014

Chers frères et sœurs, bonjour !

Nous commençons aujourd’hui une série de catéchèses sur les sacrements, et la première concerne le baptême. Par une heureuse coïncidence, dimanche prochain est précisément la fête du Baptême du Seigneur.
Le concept de «  sacrement  » se trouve au cœur de la foi chrétienne et renvoie à un événement de grâce, dans lequel Dieu se rend présent et agit dans notre vie. 
Le Concile Vatican II, au début de la Constitution sur l’Église, affirme que : « L’Église est, dans le Christ, en quelque sorte le “sacrement”, c’est-à-dire à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain » (Lumen Gentium, n. 1). 
Cela signifie alors que les sept sacrements prennent forme dans l’Église elle-même, qui, comme sacrement universel, prolonge dans l’histoire l’action salvifique et vivifiante du Christ. C’est Lui qui, avec la force du Saint-Esprit, régénère sans cesse la communauté chrétienne et l’envoie dans le monde pour apporter à tous le salut à travers les paroles et les gestes, à travers la prédication et les sacrements.

Prière pour le Synode sur « Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l'évangélisation »

Prière à la Sainte Famille

Jésus, Marie et Joseph
en vous nous contemplons
la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,

fais aussi de nos familles
des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on fasse l’expérience
de la violence, de la fermeture et de la division:
que quiconque a été blessé ou scandalisé
connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que le prochain Synode des Évêques
puisse réveiller en tous la conscience 
du caractère sacré et inviolable de la famille,
sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph
écoutez-nous, exaucez notre prière.

Amen.

Préparation du Synode des Evêques sur "les Défits pastoraux de la famille dans le contexte de la nouvelle évangélisation"

Voici le texte de présentation et vous pouvez retrouvez aussi, plus bas, les textes préparatoires :

"Le 8 octobre 2013, le Pape François a convoqué la IIIème Assemblée Générale Extraordinaire du Synode des Évêques sur le thème : Les défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation. La Secrétairerie Générale du Synode a entrepris sa préparation par l’envoi du Document Préparatoire, qui a trouvé un large écho ecclésial au sein du peuple de Dieu, recueilli dans cet Instrumentum Laboris. Après avoir considéré l’ampleur et la complexité du thème en question, le Saint-Père a établi un itinéraire de travail en deux étapes, qui possède une unité organique. Durant l’Assemblée Générale Extraordinaire de 2014, les Pères synodaux évalueront et approfondiront les données, les témoignages et les suggestions des Églises particulières, afin de répondre aux nouveaux défis sur la famille. L’Assemblée Générale Ordinaire de 2015, plus représentative de l’épiscopat et qui viendra se greffer sur le travail synodal précédent, réfléchira plus profondément sur les thématiques affrontées pour définir des lignes d’action pastorales plus appropriées.

AGENDA du 14 au 20 septembre 2014

AGENDA du 14 au 20 septembre 2014

Communiqué de Mgr Pierre d’Ornellas sur la violation du droit à la liberté religieuse

Communiqué de Mgr Pierre d’Ornellas, 
archevêque de Rennes, Dol & St Malo

En Irak et en Syrie, mais aussi au Nigeria, nous assistons à une violation inacceptable et meurtrière du droit à la liberté religieuse. 
J’invite tous les catholiques, et avec eux les croyants en Dieu, à prier pour que partout sur terre grandisse le respect envers toute conscience humaine.

Tout éducateur a la mission de faire découvrir aux enfants et aux jeunes la véritable grandeur de la conscience : sans cesse appelée à se former, elle est un « sanctuaire » qui mérite toujours estime et respect. 
Nous voulons tous être des artisans de paix en respectant la conscience d’autrui avec sa foi ou sa croyance.

J’appelle les catholiques à être généreux dans leur solidarité pour les chrétiens d’Irak : la quête des Messes dominicales des 13 et 14 septembre leur est destinée par le biais du Secours Catholique. 

Rennes, le 11 septembre 2014 
+ Pierre d’Ornellas Archevêque de Rennes, Dol & St Malo

Prière pour nos frères et sœurs d’Irak persécutés pour leur foi, 
quelle que soit leur religion. 

Seigneur, Créateur et Père de tous les hommes, 
Toi qui veux tous nous rassembler dans la paix 
et l’amour afin que nous nous reconnaissions comme frères et sœurs, 
Écoute notre prière pour les chrétiens d’Irak 
et pour ceux qui, comme eux, sont persécutés en raison de leur foi. 
Donne à tous force et espérance en leur manifestant Ta présence  consolatrice. 
Suscite la charité pour que nous leur venions en aide de façon désintéressée et véritable. 
Nous te demandons d’envoyer ton Esprit Saint dans le cœur des hommes afin que grandisse l’estime de toute conscience humaine, « sanctuaire » où Tu parles à chacun. 
Fais que le respect pour la liberté religieuse s’accroisse à travers les pays du monde. 
Nous Te le demandons par Jésus-Christ, le sauveur du monde, Lui qui est vivant avec Toi dans l’unité du Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

La Vierge Marie et l'Eglise sont liées (Vidéo)



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE
Lundi 15 septembre 2014

 (L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 40 du 2 octobre 2014)

Trois femmes

Deux femmes et mères — Marie et l’Église — apportent le Christ à une troisième femme, qui ressemble aux deux premières mais qui est plus « petite » : notre âme. Avec ces images toutes au féminin, le Pape a voulu réaffirmer que, sans la maternité de Marie et de l’Église, nous n’avons pas le Christ. « Nous ne sommes pas orphelins » a-t-il rappelé. François a immédiatement souligné que « l’Église, dans sa liturgie, nous conduit deux fois, pendant deux jours, l’un après l’autre, au Calvaire » : en effet « hier elle nous faisait contempler la croix de Jésus, aujourd’hui sa mère près de la croix » (Jn 19, 25-27). En particulier, « hier elle nous faisait dire un mot : glorieuse ».

Célébration de mariages présidée par le Pape François (Vidéo)

Le Pape François célèbre 20 mariages (vidéo et homélie)



FÊTE DE L'EXALTATION DE LA SAINTE CROIX 
Basilique vaticane 
Dimanche 14 septembre 2014 MESSE AVEC LE RITE DU MARIAGE

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS


La première lecture nous parle de la marche du peuple dans le désert. Pensons à ces gens en marche, guidés par Moïse ; c’était surtout des familles : des pères, des mères, des enfants, des grands-parents ; des hommes et des femmes de tout âge, beaucoup d’enfants, avec les vieux qui éprouvaient la fatigue… Ce peuple fait penser à l’Église en marche dans le désert du monde d’aujourd’hui, il fait penser au Peuple de Dieu, qui est composé en majorité de familles.

Fête de la Croix Glorieuse - Intégrale des lectures

La Petite et Sainte (Vidéo)



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE

Lundi 8 septembre 2014

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 38 du 18 septembre 2014)

Petite et sainte

Dieu est « le Seigneur de l’histoire » et également de la « patience ». Il « marche avec nous » : c’est pourquoi le chrétien est appelé à ne pas avoir peur des grandes choses et à prêter attention également aux petites choses. Telle est l’exhortation que, citant saint Thomas d’Aquin, le Pape François a adressée aux fidèles. Le Pape a tout d’abord observé que « quand nous lisons dans la Genèse le récit de la création », nous risquons « de penser que Dieu a été un magicien », muni d’une « baguette magique » en mesure de faire toutes les choses. Mais « il n’en a pas été ainsi ». En effet, « Dieu a fait les choses — chacune — et il les a laissées aller avec leurs lois internes, intérieures, qu’il a données à chacune, pour qu’elles se développent, pour qu’elles arrivent à leur plénitude ». Donc, « le Seigneur a donné l’autonomie aux choses de l’univers », mais « pas l’indépendance ». Et ainsi « la création est allée de l’avant pendant des siècles, des siècles et des siècles, jusqu’à ce qu’elle arrive au point où elle est aujourd’hui ». Précisément « parce que Dieu n’est pas un magicien, il est le créateur ». En ce qui concerne l’homme, en revanche, le discours change. « Quand au sixième jour de ce récit arrive la création de l’homme », a expliqué l’évêque de Rome, Dieu « donne une autre autonomie, un peu différente, mais pas indépendante : une autonomie qui est la liberté ». 

Le style de l'Evangile est neuf et actuel (Vidéo)



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE
Vendredi 5 septembre 2014


(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 37 du 11 septembre 2014)

Vins nouveaux outres nouvelles

Il n’y a aucune peur à avoir de changer les choses selon la loi de l’Évangile : « L’Église nous demande à tous certains changements. Elle nous demande de laisser de côté les structures caduques ; elles sont inutiles ». Il faut en revanche laisser la place à la « loi des béatitudes », à la « joie » et à la « liberté que nous apporte la nouveauté de l’Évangile ». Pour sa méditation, le Pape s’est inspiré du passage évangélique de Luc (5, 33-39), proposé par la liturgie. « Ces scribes, ces pharisiens ont voulu mettre Jésus en difficulté et le faire tomber dans un piège ».

"On rencontre Jésus en dialoguant avec lui" (Vidéo)



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE

Jeudi 26 septembre 2013

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 40 du 3 octobre 2013)

Connaître Jésus

Pour connaître vraiment Jésus, il faut parler avec lui, dialoguer avec lui tandis que nous le suivons sur sa route. Le Pape François a centré l’homélie de la Messe du 26 septembre sur la connaissance de Jésus. Le Pape est parti d’un passage de l’Évangile de Luc (9, 7-9) dans lequel Hérode se demande qui est ce Jésus dont il entend tant parler. La personne de Jésus, a rappelé le Pape, a suscité souvent des questions du type : « Qui est celui-ci ? D’où vient-il ?

Aime ton prochain comme toi-même

L'autorité de Jésus (Vidéo)


Mardi 2 septembre 2014
MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA  MAISON SAINTE-MARTHE

C’est l’Esprit Saint qui donne son « identité » au chrétien. C’est pourquoi « tu peux avoir cinq masters en théologie, mais ne pas avoir l’Esprit de Dieu ». Et « peut-être seras-tu un grand théologien, mais tu n’es pas un chrétien », justement « parce que tu n’as pas l’Esprit de Dieu ». 
Ainsi « souvent nous trouvons, parmi nos fidèles, des petites vieilles simples qui n’ont peut-être pas fini l’école élémentaire, mais qui te parlent des choses mieux qu’un théologien, parce qu’elles ont l’Esprit du Christ ». Et il a indiqué l’exemple de saint Paul, qui pour ses prédications efficaces ne disposait pas de références académiques particulières, il n’avait pas suivi des cours de « sagesse humaine au Latran ou à la Grégorienne », mais il parlait en suivant l’Esprit de Dieu. « À deux reprises », dans le passage de l’Évangile de Luc proposé par la liturgie (4, 31-37), on trouve le mot « autorité ».

la dictature de la pensée unique (Vidéo)



MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA MAISON SAINTE-MARTHE

Jeudi 10 avril 2014  (L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 20 du 15 mai 2014)

La dictature de la pensée unique


« Aujourd’hui aussi il existe la dictature de la pensée unique ». Si l’on ne pense pas d’une certaine manière, on n’est pas considéré comme moderne, ouvert. 
Et c’est encore pire « quand certains gouvernants demandent une aide financière » et s’entendent répondre : « mais si tu veux cette aide tu dois penser ainsi et tu dois faire cette loi, et cette autre ». Le risque de la pensée unique qui mine la relation avec Dieu a été au centre de l’homélie du Pape, qui a affirmé que « le phénomène de la pensée unique » a toujours causé « des malheurs dans l’histoire de l’humanité » en rappelant également les tragédies des dictatures du XXe siècle. Mais on peut réagir : en priant et en veillant.