Le mystère du mal est déchiré par le mystère de la croix, signe de l'amour de Dieu


PREMIERE APOLOGIE DE SAINT JUSTIN

« Si vos péchés sont comme la pourpre, je les rendrai blancs comme la laine »

Le Christ a dit en effet : Si vous ne renaissez pas, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux. Il est évident pour tout le monde que ceux qui sont nés une fois ne peuvent pas rentrer dans le sein de leur mère.

Le prophète Isaïe a enseigné comment les pécheurs convertis échapperont à leurs péchés. Il a parlé ainsi : Lavez-vous, purifiez-vous, enlevez la méchanceté de vos cœurs, apprenez à faire le bien, rendez justice à l'orphelin, défendez la veuve. Venez et discutons, dit le Seigneur. Et si vos péchés sont comme la pourpre, je les rendrai blancs comme la laine ; s'ils sont comme l'écarlate, je vous rendrai blancs comme la neige. Mais si vous ne m'écoutez pas, l'épée vous dévorera. C'est la bouche du Seigneur qui a parlé.

Voici la doctrine que nous ont léguée les Apôtres à ce sujet. Nous avons reçu la première naissance sans le savoir, par une loi nécessaire, par la suite de l'union de nos parents, et nous sommes venus au monde avec des habitudes vicieuses et des mœurs mauvaises. Pour que nous ne demeurions pas les enfants de la nécessité et de l'ignorance, mais du libre choix et de la connaissance, et pour que nous obtenions dans l'eau le pardon de nos péchés passés, sur celui qui veut renaître et se convertir de ses péchés, on invoque le nom du Père de l'univers, notre Dieu et Maître. Il ne lui donne pas d'autre nom, celui qui conduit au baptême le candidat. […]

Ce bain du baptême est appelé « illumination » parce que ceux qui reçoivent cette connaissance sont illuminés. C'est aussi au nom de Jésus Christ, crucifié sous Ponce Pilate, et nom de l'Esprit Saint qui a proclamé d'avance par les prophètes tout ce qui se rapporte à Jésus, — c'est en leur nom qu'est baptisé celui qui reçoit la lumière.

La Vie après la mort

Dieu au coeur de l'Amour entre l'homme et la femme

La messe expliquée - Notre Père, rite de la Paix

Avec humour, le cathologue aborde la question de la Création

A méditer



Point de vue historique : Lorsque la propagande du "nationale-socialisme" avec Goebbels voulait destabiliser l'Eglise Catholique

 En 1937, le ministre de la propagande nazi a organisé une campagne pour discréditer l'Eglise catholique, en réponse à l'encyclique "Mit brennender Sorge". Et le chef du contre-espionnage militaire allemand, Wilhelm Canaris, fit parvenir à Pie XII les documents du plan.  Massimo Introvigne

"Il y a des cas d'abus sexuels qui sont révélés tous les jours contre un grand nombre de membres du clergé catholique.

On ne peut malheureusement plus parler de cas individuels, mais d'une crise morale collective qui n'a peut-être jamais connu dans l'histoire culturelle de l'humanité une dimension si effrayante et si déconcertante. De nombreux prêtres et religieuses se sont reconnus coupables. Il ne fait aucun doute que les milliers de cas portés à l'attention de la Justice ne représentent qu'une petite fraction du total authentique, puisque de nombreux délinquants ont été couverts et cachés par la hiérarchie".

Un éditorial paru dans un grand journal laïque de 2010? 
Non: un discours prononcé le 28 mai 1937 par Joseph Goebbels (1897-1945), ministre de la Propagande du IIIe Reich. Ce discours, de grande résonance internationale, est le point culminant d'une campagne lancée par le régime nazi pour discréditer l'Eglise catholique dans un scandale des prêtres pédophiles.
276 religieuses et 49 prêtres séculiers sont arrêtés en 1937.

Les arrestations se succèdent dans tous les diocèses allemands, de manière à toujours garder les scandales sur la première page des journaux.
Le 10 Mars 1937 avec l'encyclique Mit brennender Sorge, le Pape Pie XI (1857-1939) condamne l'idéologie nazie.

Le mécanisme de la "panique morale" par le sociologue Massimo Introvigne

Sous le titre Cosa c'è dietro gli scandali ? , le sociologue italien Massimo Introvigne démonte dans l'Osservatore romano le mécanisme de la panique morale exploité par ceux qui veulent discréditer l'Église dans sa lutte contre la permissivité morale. Un document précieux pour comprendre, traduit par Liberté politique.

On reparle de prêtres pédophiles, de rumeurs et d'allégations qui se rapportent à l'Allemagne, en persistant à tenter d'impliquer des personnes proches du Pape. Je crois que la sociologie a beaucoup à dire et ne devrait pas garder le silence par crainte de déplaire. Le débat actuel sur les prêtres pédophiles — considéré du point de vue du sociologue — est un exemple typique de panique morale . Le concept est né dans les années 1970 pour expliquer la manière dont certains problèmes sont l'objet d'une hyperconstruction sociale . 
Panique morale 

Plus précisément, la panique morale a été définie comme un problème socialement construit, caractérisé par une amplification systématique des données réelles, tant dans la représentation médiatique que dans le débat politique. D'autres faits saillants ont été cités comme typique de la panique morale . D'abord, les problèmes sociaux qui existent depuis des décennies sont reconstruits dans les médias et les discours politique comme des nouveautés , objet d'une prétendue croissance spectaculaire récente. Deuxièmement, leur impact est amplifié par le folklore des statistiques qui, bien que non confirmées par des études scientifiques, se répètent d'un milieu à l'autre pour inspirer les campagnes médiatiques. 

Philip Jenkins a souligné le rôle des entrepreneurs de panique morale dont les intentions ne sont pas toujours déclarées. La panique morale n'est bonne pour personne. Fausser la perception des problèmes compromet l'efficacité des mesures qui devraient les résoudre. Soyons clairs : la panique morale remplit à ses débuts les conditions objectives d'un réel danger. Pas en inventant l'existence d'un problème, mais en exagérant les données statistiques. Dans une série d'études précieuses, Jenkins a montré que la question des prêtres pédophiles est peut-être l'exemple le plus typique de panique morale . Ses deux éléments caractéristiques sont : un chiffre réel au départ, suivi d'une exagération de ces données par le truchement des ambigus entrepreneurs moraux . 

La miséricorde vue par la mystère Ste Soeur Faustine

La messe expliquée - Le Credo et la Prière Universelle

Vidéo : La Luthérienne et l'Eucharistie (témoignage)


La luthérienne et l'Eucharistie par metanoia33

Définition du mot AMEN dans le Judaïsme et dans le christianisme

COMMENTAIRE DE SAINT AUGUSTIN SUR L'ÉVANGILE DE JEAN

« Le commandement nouveau »

Le Seigneur Jésus affirme qu'il donne à ses disciples un commandement nouveau, celui de l'amour mutuel, lorsqu'il dit : « Je vous donne un commandement nouveau, c'est de vous aimer les uns les autres ».

Est-ce que ce commandement n'existait pas déjà dans la loi ancienne, puisqu'il y est écrit : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »? Pourquoi donc le Seigneur appelle-t-il nouveau un commandement qui est évidemment si ancien ? Est-ce un commandement nouveau parce qu en nous dépouillant de l'homme ancien il nous revêt de l'homme nouveau ? Certes, l'homme qui écoute ce commandement, ou plutôt qui y obéit, est renouvelé non par n'importe quel amour mais par celui que le Seigneur a précisé, en ajoutant, afin de le distinguer de l'amour charnel : Comme je vous ai aimés. ~

C'est cet amour-là qui nous renouvelle, pour que nous soyons des hommes nouveaux, les héritiers du testament nouveau, les chantres du cantique nouveau. Cet amour-là, frères très chers, a renouvelé même les justes d'autrefois, les patriarches et les prophètes, comme il a renouvelé plus tard les saints Apôtres ; c'est lui qui renouvelle maintenant les nations païennes et qui, de tout le genre humain, dispersé sur toute la surface de la terre, suscite et rassemble le peuple nouveau, le corps de la nouvelle épousée du Fils de Dieu. ~

Celui qui nous donne cet amour est celui qui dit : « Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres ». C'est pour cela qu'il nous a aimés : afin qu'à notre tour nous nous aimions les uns les autres. Il nous en a rendus capables en nous aimant, afin que par l'amour mutuel nous soyons liés entre nous et que, par l'union très douce qui lie ses membres, nous soyons le corps d'une telle Tête.

Le Pape appelle à la libération des religieux séquestrés en Syrie

Le Pape appelle à la libération des religieux séquestrés en Syrie

Béatification d'un martyr de la guerre d'Espagne

Béatification d'un martyr de la guerre d'Espagne

Mgr Christophe PIERRE, ordonné prêtre pour l'archidiocèse de Rennes, Dol & St Malo, est nommé Nonce à Washington

De Radio Vatican 
(RV) La rumeur courait depuis quelques jours, elle a été confirmée ce mardi 12 avril 2016 : Mgr Christophe PIERRE, nonce apostolique au Mexique depuis 2007, devient nonce aux États-Unis. Il sera donc "l'ambassadeur" du Saint-Siège aux États-Unis durant l'élection présidentielle cet automne.

Âgé de 70 ans, ordonné prêtre en 1970 pour le diocèse de Rennes, Dol & St Malo, Mgr Christophe PIERRE a exercé un long service auprès de la diplomatie pontificale, notamment comme nonce en Haïti de 1995 à 1999, en Ouganda de 1999 à 2007 et donc au Mexique de 2007 à 2016. Il a donc été l'un des organisateurs du voyage apostolique du Pape François dans ce pays d'Amérique latine du 12 au 17 février dernier.

Mgr Christophe PIERRE succède à Mgr Carlo Maria Vigano (à ne pas confondre avec son homonyme Mgr Dario Edoardo Vigano, préfet du Secrétariat pour la communication), qui était nonce apostolique aux États-Unis depuis 2011, et se retire en raison de la limite d'âge de 75 ans. Il avait reçu le Pape François aux États-Unis en septembre dernier, lors de sa tournée historique à Washington, New York et Philadelphie, dans le cadre de la Rencontre mondiale des familles.

Point de vue historique : La chasse aux sorcières (du XIV au XVème siècle) & les approximations de Michelet

Jubilé des Jeunes au Vatican : Homélie du Pape François

HOMÉLIE DU PAPE FRANÇOIS pour le Jubilé des Jeunes

Place Saint-Pierre, Dimanche 24 avril 2016


« À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13, 35).

Chers jeunes garçons et filles, quelle grande responsabilité le Seigneur nous confie aujourd’hui ! Il nous dit que les gens reconnaîtront les disciples de Jésus à la façon dont ils s’aiment entre eux. L’amour, en d’autres termes, est la carte d’identité du chrétien, c’est l’unique ‘‘document’’ valide pour être reconnu disciples de Jésus. L’unique document valide. Si ce document expire et n’est pas renouvelé continuellement, nous ne sommes plus des témoins du Maître. Alors, je vous demande : voulez-vous accueillir l’invitation de Jésus à être ses disciples ? Voulez-vous être des amis fidèles ? Le vrai ami de Jésus se distingue essentiellement par l’amour concret ; pas l’amour « dans les nuages », non, l’amour concret qui resplendit dans sa vie. L’amour est toujours concret. Celui qui n’est pas concret et parle de l’amour fait un roman feuilleton. Voulez-vous vivre cet amour qu’il nous donne ? Vous voulez ou vous ne voulez pas ? Cherchons alors à nous mettre à son école, qui est une école de vie pour apprendre à aimer. Et c’est un travail de tous les jours : apprendre à aimer.

D’abord et avant tout, aimer, c’est beau, c’est la voie pour être heureux. Mais ce n’est pas facile, c’est exigeant, cela demande de l’effort. Pensons, par exemple, à ce qui se passe lorsque nous recevons un cadeau : cela nous rend heureux, mais pour préparer ce cadeau, des personnes généreuses ont consacré du temps et de l’énergie ; et ainsi en nous offrant quelque chose, ils nous ont donné également un peu d’eux-mêmes, quelque chose dont ils ont su se priver. Pensons aussi au don que vos parents et vos animateurs vous ont fait, en vous permettant de venir à Rome pour ce Jubilé qui vous est consacré. Ils ont tout planifié, organisé, préparé pour vous, et cela leur procurait de la joie, même si peut-être ils renonçaient à un voyage pour eux-mêmes. Voilà le concret de l’amour. Aimer, en effet, veut dire donner, non pas seulement quelque chose de matériel, mais quelque chose de soi-même : son propre temps, sa propre amitié, ses propres capacités.

La foi prise au mot : Adam

Messe du Pape François pour le Jubilé des jeunes

Message du Pape François aux adolescents
Grandir en étant miséricordieux comme le Père

Chers jeunes,

l’Église vit l’Année Sainte de la Miséricorde, un temps de grâce, de paix, de conversion et de joie qui implique tout le monde : petits et grands, proches et lointains. Il n’y a pas de frontière ou de distance qui puissent empêcher la miséricorde du Père de nous rejoindre et de se rendre présente au milieu de nous. Désormais la Porte Sainte est ouverte à Rome et dans tous les diocèses du monde.
Ce temps précieux vous concerne vous aussi, chers jeunes garçons et filles, et je m’adresse à vous pour vous inviter à y prendre part, à en devenir les acteurs, vous découvrant enfants de Dieu (cf. 1 Jn 3, 1). Je voudrais vous appeler un par un, je voudrais vous appeler par votre nom, comme fait Jésus chaque jour, parce que vous savez bien que vos noms sont inscrits dans les cieux (Lc 10, 20), sont gravés dans le cœur du Père qui est le Cœur miséricordieux d’où naît toute réconciliation et toute douceur.

Le Jubilé est une année entière où chaque moment est dit saint afin que notre existence devienne entièrement sainte. C’est une occasion où nous redécouvrons que vivre en frères est une grande fête, la plus belle que nous puissions rêver, la fête sans fin que Jésus nous a enseigné à chanter dans son Esprit. Le Jubilé est la fête à laquelle Jésus invite vraiment chacun, sans distinctions et sans exclure personne. Pour cela j’ai désiré vivre aussi avec vous des journées de prière et de fête. Je vous attends nombreux, donc, au mois d’avril prochain.

“Grandir en étant miséricordieux comme le Père” est le titre de votre Jubilé, mais c’est aussi la prière que nous faisons pour vous tous, vous accueillant au nom de Jésus. Grandir en étant miséricordieux signifie apprendre à être courageux dans l’amour concret et désintéressé, signifie devenir grands aussi bien au physique qu’à l’intérieur. Vous vous préparez à devenir des chrétiens capables de choix et de gestes courageux, en mesure de construire chaque jour, aussi dans les petites choses, un monde de paix.




Vous êtes à un âge d’incroyables changements, où tout semble possible et impossible en même temps. Je vous répète avec beaucoup de force : « Demeurez sur le chemin de la foi avec une ferme espérance dans le Seigneur. Là se trouve le secret de notre chemin ! Lui nous donne le courage d’aller à contrecourant. Croyez-moi : cela fait du bien au cœur, mais il faut du courage pour aller à contrecourant et lui nous donne ce courage ! Avec lui nous pouvons faire de grandes choses ; il nous fera sentir la joie d’être ses disciples, ses témoins. Misez sur les grands idéaux, sur les grandes choses. Nous chrétiens nous ne sommes pas choisis par le Seigneur pour de petites bricoles, allez toujours au-delà, vers les grandes choses. Jouez votre vie pour de grands idéaux ! » (Homélie pour la journée des confirmés de l’Année de la Foi, 28 avril 2013).

La messe expliquée - La liturgie de la Parole

Fin du monde ou fin des temps : que dit la Bible ? Les Jeudis Théologie


Fin du monde ou fin des temps : que dit la... par college-des-bernardins

Regard Biblique : Créés à l'Image de Dieu

CATÉCHÈSE DE JÉRUSALEM AUX NOUVEAUX BAPTISÉS

CATÉCHÈSE DE JÉRUSALEM AUX NOUVEAUX BAPTISÉS 

 Par la chrismation, le baptisé devient « Christ » Vous avez été baptisés dans le Christ, et vous avez revêtu le Christ ; vous avez donc été configurés au Fils de Dieu. En effet, Dieu qui nous a prédestinés à la filiation adoptive nous a configurés au corps de gloire du Christ.
Puisque vous êtes maintenant participants du Christ, vous êtes a juste titre appelés vous-mêmes « christs », et c'est de vous que Dieu disait : Ne touchez pas à mes christs. Or, vous êtes devenus des christs en recevant l'empreinte de l'Esprit Saint ; et tout s'est accompli pour vous en image, parce que vous êtes les images du Christ. Pour lui, quand il se fut baigné dans le fleuve du Jourdain et qu'il eut communiqué aux eaux le contact de sa divinité, il en remonta ; et la venue substantielle du Saint-Esprit sur lui se produisit, le semblable se reposant sur le semblable. Il en est pareillement pour vous : une fois que vous êtes remontés de la piscine sainte, eut lieu la chrismation, image exacte de celle dont fut marqué le Christ. Il s'agit de l'Esprit Saint. 
Le prophète Isaïe, faisant parler le Seigneur, disait de lui : L'Esprit du Seigneur est sur moi ; car il m'a consacré par la chrismation ; il m'a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres. En effet, le Christ n'a pas été chrismé par les hommes d'une huile ou d'un parfum matériels. Mais c'est le Père qui, l'ayant consacré d'avance comme le Sauveur du monde l'a marqué de l'Esprit Saint, comme le dit saint Pierre : Jésus de Nazareth, que Dieu a chrismé d'Esprit Saint. 
Et le prophète David proclamait : O Dieu, ton trône est pour les siècles des siècles : c'est un sceptre de droiture, le sceptre de ta royauté. Tu aimes la justice et tu hais l'impiété; c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a consacré d'une huile d'allégresse, de préférence à tes rivaux. ~ 
 Le Christ a été marqué par l'huile spirituelle d'allégresse, c'est-à-dire par l'Esprit Saint, qui est appelé huile d'allégresse parce qu'il est l'auteur de l'allégresse spirituelle ; et vous, vous avez été oints de parfum, vous êtes devenus participants et compagnons du Christ. Mais ne va pas t'imaginer que ce parfum est quelque chose d'ordinaire. ~ 
Ce saint parfum, après l'invocation pour obtenir le Saint-Esprit, n'est plus un parfum ordinaire et, pourrait-on dire, commun. Il est don spirituel du Christ, devenu, par la présence de l'Esprit Saint, agent efficace de sa divinité. C'est de ce parfum qu'on te chrisme symboliquement sur le front et les autres organes des sens. Tandis que ton corps est oint de parfum visible, l'âme est sanctifiée par le saint et vivifiant Esprit.

Qu’est-ce qu’un péché mortel ?


Qu’est-ce qu’un péché mortel ? par college-des-bernardins

Peut-on aller en enfer par erreur ? Les Jeudis Théologie


Peut-on aller en enfer par erreur ? Les Jeudis... par college-des-bernardins

Le Point de vue de Mgr Aupetit :lutter contre la pédophilie

Le Point de vue de Mgr Aupetit : lutter cotnre la pédophilie. Cliquez ICI

Séquence du Saint Jour de Pâques : "Victimae paschali" (harmonisation Jehan Revert)

La rencontre de Jésus Ressuscité avec Ste Marie Madeleine
de Maurice Denis, Basilique St François de Sales, Thonon les Bains
Victimæ paschali laudes immolent Christiani. Agnus redemit oves: Christus innocens Patri reconciliavit peccatores.
Mors et vita duello conflixere mirando: dux vitae mortuus, regnat vivus.
Dic nobis Maria, quid vidisti in via?
Sepulcrum Christi viventis, et gloriam vidi resurgentis:
Angelicos testes, sudarium, et vestes.
Surrexit Christus spes mea: praecedet suos in Galilaeam.
Scimus Christum surrexisse a mortuis vere: tu nobis, victor Rex, miserere. Amen, Alleluia.

À la Victime pascale, les chrétiens offrent un sacrifice de louanges. L'Agneau a racheté les brebis ; le Christ innocent a réconcilié les pécheurs avec le Père. La mort et la vie se sont affrontées en un duel admirable le guide de la vie, bien que mort, règne vivant. Dis-nous, Marie, ce que tu as vu en chemin.
J'ai vu le tombeau du Christ vivant et la gloire de sa résurrection, Les anges témoins, le suaire et les vêtements. Le Christ, notre espérance, est ressuscité, il précédera les siens en Galilée.
Nous savons que le Christ est vraiment ressuscité des morts. Toi, Roi vainqueur, aie pitié de nous.

Regina Caeli : paroles & musique


Regina Cœli, laetare, alleluia:
quia quem meruisti portare, alleluia.
Resurrexit, sicut dixit, alleluia.
Ora pro nobis Deum, alleluia.

V. Gaude et laetare, Virgo Maria, alleluia.
R. Quia surrexit Dominus vere, alleluia.

Oremus
Deus, qui per resurrectionem Filii tui, Domini nostri Jesu Christi, mundum laetificare dignatus es: praesta, quaesumus; ut, per ejus Genitricem Virginem Mariam, per­petuae capiamus gaudia vitæ. Per eumdem Christum Dominum nostrum. Amen.


Reine du ciel, réjouissez-vous, alléluia
car Celui que vous avez mérité de porter dans votre sein, alléluia
est ressuscité comme Il l'a dit, alléluia
Priez Dieu pour nous, alléluia.

V. Soyez dans la joie et l'allégresse, Vierge Marie, alléluia.
R. Parce que le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia.

Prions
Dieu, qui, par la Résurrection de Votre Fils, notre Seigneur Jésus-Christ, avez bien voulu réjouir le monde. Faite- nous parvenir, par la prière de la Vierge Marie, sa mère, aux joies de la vie éternelle. Par le Christ notre Seigneur. Amen.

Agenda du 03 au 09 Avril 2016

Agenda

Répétition de la chorale : mercredi 20 avril à 20 h 00, salle St Jean

Pèlerinage jubilaire : pour franchir la « Porte Sainte » de notre diocèse, nous vivrons ce « chemin de miséricorde » en doyenné, le samedi 28 mai de 16 h 00 à 18 h 30 (la messe sera célébrée à la Basilique St Sauveur). Un car est prévu pour aller à Rennes. Inscription au presbytère. Le samedi 28 mai, il n’y aura pas de messe à 18 h 00.

Conférence de Mgr Rault, évêque du Sahara LE 17 AVRIL 2016 Rennes, Lycée St-Vincent, 20h. Mgr Rault interviendra avec son ami Mohamed Loueslati, aumônier musulman des prisons de Rennes. Il parlera de ses 40 ans de vie de prêtre et d’évêque en milieu musulman.
Journées Mondiale de la Jeunesse : du 18 juillet au 2 août à Cracovie
Contact pour la Bretagne : La Maison Diocésaine Tel. 02.99.14.35.04 ou www.jmj.bzh2016.fr 

Adoration à l’église de Tinténiac : Samedi 2 avril de 19h30 à 21h30
Chapelet (pour les défunts et âmes du purgatoire) : Jeudi 7 avril, église St Martin (Bazouges) à 18 h

Les chrétiens pakistanais face au terrorisme, les réfugiés et l'actu de la semaine

« Je considère que les péchés les plus graves sont trois : la désinformation, la calomnie et la diffamation » a déclaré le Pape François

« Je considère que les péchés les plus graves que commettent les médias sont ceux qui concernent les contre-vérités et les mensonges, et ils sont trois : la désinformation, la calomnie et la diffamation ». 
Voilà ce qu’a déclaré le Pape François durant l’audience de ce samedi matin accordée aux radios et télévisions d’inspiration catholique du réseau Corallo. 
« La calomnie et la diffamation sont graves, mais le plus grave c’est la désinformation », a tenu a ajouté le Pape. « La calomnie c’est un péché mortel, mais l’on peut toujours arriver à clarifier les choses, et à faire valoir finalement que c’est une calomnie ». 
« La diffamation c’est un péché mortel, mais on peut réussir à dire que c’est une injustice»
« Mais la désinformation, a ajouté le Pape, c’est ne dire que la moitié des choses, celles qui me conviennent, et ne pas dire l’autre moitié : de sorte que celui qui regarde la télévision ou écoute la radio ne peut bien juger les choses parce qu’ils n’a pas tous les éléments, car ils ne lui ont pas été livrés ». « Evitez ces trois péchés : la désinformation, la calomnie et la diffamation », a conseillé le Pape François à son auditoire.
Déclarant qu’il improvisait, et que donc « il ne parlait pas la langue de Dante », le Pape a ensuite touché un autre des sujets qu’il avait prévu d’aborder, celui de la présence des laïcs dans l’Eglise. L’Eglise a besoin de la contribution des laïcs, et ceux-ci ne doivent pas être « cléricalisés ». 
Le Pontife a critiqué la tendance de certains prélats qui, pouvant compter sur les qualités d’organisation de très nombreux laïcs dans leurs paroisses et diocèses, font tout pour les cléricaliser. « La proposition est de tout de suite cléricaliser », a déclaré le Pape dans un discours improvisé. 
« C’est une erreur, a-t-il ajouté, un bon laïc doit le rester, continuer ainsi et grandir ainsi ». 
« Pour ma part, a ajouté le Pape, je considère que le cléricalisme empêche la croissance des laïcs. Mais c’est une tentation aussi des laïcs, car certains d’entre eux veulent être cléricalisés ». Le Pape a alors conseillé de promouvoir l’harmonie dans les différentes tâches à l’intérieur de l’Eglise, « parce que la fonction attribuée au laïc et assumée par lui, le prêtre ne peut s’en charger ». A ce propos, le Pape François a mis l’accent sur « les conseils pastoraux ». samedi, 22 mars 2014

La Sainte Tunique d'Argenteuil